Remuez le don pas le Martini

cruiserQuand les gens à l’âge de la retraite se réunissent, généralement tout le monde a une histoire à propos de leur croisière, la caravane, le camping-car ou de le dernier Noël à Cancun. C’est OK. Ils ont tous travaillé plus dur que je ne l’ai fait, plus longtemps et ont réussi mieux que moi de loin. Profitez-en, parce qu’à notre âge mes amis, aujourd’hui n’a pas la garantie de remplacement du fabriquant. Reposez-vous, bien sur, mais ne soyez pas complaisants, ne dites pas que vous êtes finis, jamais! La complaisance éteint la force motrice qui a payé la croisière en premier lieu, étouffe la créativité et est la recette certaine pour la démence. Le contentement est très agréable, la gratitude est meilleure mais le meilleur de tout est de rester dans l’appel de Dieu à laisser le monde un endroit plus juste, plus sensé, plus sain pour nos enfants et ceux d’Afrique, d’Asie et des Amériques. Personnellement, je suspecte que lorsque l’apôtre Paul vieillissant a exhorté le jeune Timothée à ranimer le don en lui, c’était seulement ce qu’il insistait pour son âme tous les matins. Après tout à l’âge de Paul, la mer Egée est aussi bonne que dans les Caraïbes, et une chaise longue sur une île grecque est aussi confortable qu’une chaise longue n’importe où.

Plus comme ceci dans Les Histoires de DCI et La Minute de DCI.

Share Button

Also available in: Anglais Espagnol Indonésien Portugais - du Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.