L’espoir et un petit bébé

ladybaby

Ne sous-estimez jamais le pouvoir de l’espoir quand il est revêtu de la prière.

Une femme plus désespérée qu’elle vous n’auriez pu en trouver, elle ne levait ni son visage ni prononçait plus d’un mot tête baissée. Son pasteur m’a demandé de prier pour cette pauvre dame, car dans sa culture Mossi, une femme stérile vit dans la honte indicible, et c’était là le problème. Le seul dilemme plus important était que mon épouse en Angleterre etait dans la même situation à long terme, vivant avec la tristesse, mais pas dans la honte. À un moment comme celui-ci avoir la foi pour une réponse est utile. Je n’en avais pas. Le pasteur en avait moins et la femme avait depuis longtemps perdu la sienne. Alors nous avons prié avec espoir. J’ai entendu deux Amen très peu convaincants à la fin, le mien et celui du pasteur et ensuite la tombée de la nuit nous a heureusement engloutis. Dix mois plus tard, un bout de papier débordant de joie a traversé la terre, et a annoncé la naissance d’une petite fille. Ne sous-estimez jamais le pouvoir de l’espoir quand il est revêtu de la prière, car peu de temps après une autre ‘petite fille’ était née. Nous l’avons appelé Elizabeth, qui signifie ‘Dieu a tenu sa promesse’ – comme nous l’espérions, mais ne croyions guère qu’Il le ferait.

Plus d’articles comme celui-ci dans La Minute de DCI et Les Histoires de DCI.

Share Button

Also available in: Anglais Allemand Espagnol Indonésien Portugais - du Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.